À propos

Cet ouvrage analyse les effets des politiques de démocratisation et de décentralisation sur l'organisation interne des établissements d'enseignement et sur le rapport au métier des professionnels de l'éducation.
L'importance des transformations constatées dépend de la capacité des enseignants à adapter leurs pratiques et leurs éthiques professionnelles aux caractéristiques sociales et scolaires des élèves, sans renoncer à leurs exigences. Elle repose aussi sur des dynamiques collectives impliquant solidairement les diverses catégories de personnels. La mobilisation de l'école apparaît ainsi au carrefour d'une prise en compte des contraintes locales et d'une volonté consciente de pratiquer différemment les métiers liés à l'enseignement.
L'originalité de ce travail, réalisé dans le cadre du Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS), tient aussi à sa méthode. Trois enquêtes de longue durée dans une école, un collège et un lycée polyvalent ont en effet permis de mieux saisir les traits spécifiques à chaque niveau d'enseignement et les dynamiques transversales dans le changement éducatif.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences du langage > Sciences de l'éducation


  • Auteur(s)

    Agnès Van zanten, Marie-france Grospiron, Martine Kherroubi, André d. Robert

  • Éditeur

    Dispute

  • Distributeur

    Makassar

  • Date de parution

    27/03/2002

  • Collection

    Essais

  • EAN

    9782843030567

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    22.4 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    354 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty